RheinfelsQuellen

Client:

La société RheinfelsQuellen H. Hövelmann GmbH & Co. KG (fondée en 1905), dont le siège est situé à Duisburg-Walsum, exploite l’une des dix plus grandes sources d’eau minérale d’Allemagne. Les quelque 750 collaborateurs de la société mettent en bouteilles l’eau minérale provenant de 13 sources reliées à la nappe située sous la plaine du Rhin. La gamme de produits comporte également des limonades, des thés et des thés glacés ainsi que des eaux aromatisées.

Siège social:Duisburg, Allmagne

Secteur d'activité:Industrie des boissons

Site web:

rheinfelsquellen.de


Exigence et défi :

La société RheinfelsQuellen H. Hövelmann GmbH & Co. KG (Rheinfels) vient de remanier en partie sa logistique interne. L'entreprise utilisait essentiellement des chariots-élévateurs Linde fonctionnant au diesel en extérieur, mais depuis quelques temps, un chariot-élévateur spécial vient compléter la flotte de véhicules : un A80-900X de Carer livré par Degener-Staplertechnik. Ce dispositif fait partie de la première série de chariots-élévateurs entièrement électriques utilisables même en extérieur, tout au long de l'année. Cette série bénéficie d'une classification IP prouvant sa résistance à l'eau et à la poussière.

Cependant, pour pouvoir être utilisé de manière adéquate et dans le cadre d'un travail posté sur le site de la société RheinfelsQuellen de Duisburg-Walsum, cet engin performant d'origine italienne n'a pas seulement besoin d'une batterie en deux parties. Il nécessite également un équipement adapté pour les camions pleins et vides. En effet, la mission principale d'un chariot-élévateur au sein de la société Rheinfels est la suivante : vider les camions entrants et les charger avec de nouvelles palettes de boissons.

La vitesse et l'efficacité sont donc primordiales. Les neuf machines de remplissage de la société RheinfelsQuellen peuvent remplir jusqu'à 250 000 bouteilles par heure. Et bien entendu, ces bouteilles doivent ensuite être transportées.


Légende des photos :


Solution et utilisation :

Pour répondre aux exigences de la société Rheinfels, des appareils à palettes multiples, aussi appelés pinces à palettes multiples ou fourches à palettes multiples représentent la solution idéale. KAUP fournit ces équipements à Hövelmann, à Duisburg, depuis quelques temps déjà. Fabriqués en série, ces appareils à six palettes KAUP sont très robustes et sont donc tout à fait adaptés aux conditions difficiles. Leur poids relativement faible garantit une excellente résistance résiduelle. De plus, la très bonne visibilité permet d'obtenir des vitesses de travail élevées. Néanmoins, ces caractéristiques ne sont pas suffisantes pour gérer les volumes de transport élevés de la société Rheinfels. Par conséquent, KAUP a optimisé son appareil à six palettes 10T429-4-6 pour cette application. La société utilise donc un modèle spécial de ce dispositif depuis plusieurs mois.

Deux éléments principaux sautent aux yeux : les butées de charge hydrauliques au niveau de toutes les fourches et les vérins supplémentaires. Pourquoi l'équipement est-il doté de ces particularités ? Outre les volumes de transport importants de la société Rheinfels, les différentes tailles de palettes utilisées représentent également un défi : il peut s'agir de palettes Europe, de palettes de type Düsseldorf ou encore de palettes de type brasserie. Il peut même y avoir différents types de palettes sur un même camion. L'appareil à 6 palettes peut facilement être adapté pour faire face à ces changements rapides et réguliers.

Avec les butées de charge, il est par exemple possible de réduire rapidement la longueur de fourche exploitable de 2 350 mm à 2 150 mm. Cela permet de charger et de décharger de manière sûre et à tout moment différents types de palettes sans grande perte de temps et sans autres accessoires onéreux tels que des caméras ou des lasers. Les deux vérins hydrauliques supplémentaires améliorent la flexibilité de l'équipement lors de la manipulation des différents types de palettes. Habituellement, tous les appareils à palettes multiples de KAUP nécessitent uniquement deux vérins. Ces derniers servent à l'ouverture et à la fermeture synchrones des paires de fourches.

Toutefois, il arrive que ce type de positionnement de fourches ne soit pas suffisant. Par conséquent, KAUP dote les chariots-élévateurs destinés à la société Rheinfels de deux vérins supplémentaires qui ont chacun un impact sur une fourche. Pour simplifier : lorsque l'on divise les six fourches en deux paires de trois fourches, chaque vérin supplémentaire commande la fourche du milieu d'une " paire de trois ". Il permet ainsi de modifier l'écartement entre la fourche du milieu et la fourche extérieure en fonction du chargement. Pour que cela fonctionne, l'ensemble de la commande de l'appareil à six palettes a été révisé. Les différentes paires de fourches peuvent désormais être commandées indépendamment les unes des autres. Des électrovannes supplémentaires permettent par ailleurs de gérer les butées de charge.

Pour éviter que les fourches intérieures ne bougent et qu'une chasse involontaire à l'état replié ne réduise la cadence de travail, KAUP a intégré un ressort de stabilisation à cet emplacement. Cet ajout est bien connu. La réputation du vérin de déplacement latéral séparé sur le corps de pince n'est plus à faire non plus. Il déplace l'équipement jusqu'à 160 mm indépendamment de la position des fourches.


Pour d'autres informations au produit de série: